La Françafrique: les différentes facettes d’un système opaque (2/6)

Ces réseaux ont une autonomie considérable, et ce, pour « la raison d’Etat »

59a91ab509fac204398b4569

Ces réseaux ont une certaine autonomie vis à vis du Général de Gaulle. En effet comme le dit Maurice Robert, l’ancien chef du secteur Afrique du SDECE, dans ces mémoires : «  le Général n’exprimait jamais ou que très rarement son approbation formelle à des opérations de ce type. Si il ne disait pas non, c’est qu’il laissait faire, c’est ce qu’on appelait : « le feu orange », qui signifiait : allez y, faites comme bon vous semble, mais nous ne sommes pas au courant, sous entendu : en cas de pépins, on ne vous couvre pas.»

Pour cette raison, des opérations secrètes comme la tentative de déchoir le président de Guinée Sékou Touré en 1960 lorsqu’il décida de quitter le franc CFA, furent permises. Les services secret distribuèrent de faux billets de banque guinéen afin de déstabiliser l’économie du pays, qui avait choisi de se séparer de cette monnaie dépendante de la France. Cette dernière, vestige de l’empire colonial, permettait à la France de contrôler l’économie des pays sans prendre en compte, en contre partie, les réalités locales des économies car la valeur du franc CFA dépendit pendant longtemps des impératifs des relations financières entre la France et l’Allemagne. En effet, quand un pays prenait la décision de quitter la zone CFA, son économie s’en retrouvait fortement perturbée ; le Mali par exemple, après avoir choisi d’obtenir son indépendance financière en 1962, dut finalement y renoncer, et en 1984, suite à de multiples instabilités financières, décida de rejoindre à nouveau la zone CFA.

La France se voit confier le role de  « gendarme de l’Afrique » par les Etats-Unis

 Internationalement, la France a une marge de manœuvre très importante en Afrique du fait du contexte politique. Effectivement, face à l’expansion du communisme, la France va être investie par les USA du rôle de « gendarme de l’Afrique », elle est libre d’y faire régner l’ordre occidental par tous les moyens.

capturfiles-08-05-2015_03.05.58

En somme, tous les régimes séduits par les idéaux émancipateurs de Moscou seront impitoyablement combattus par des opérations relevant pour la plupart des services secrets.

Ainsi par la violence ou par des élections plus ou moins démocratiques le système de contrôle des anciennes colonies françaises se met en place avec l’installation au pouvoir de présidents dévoués aux intérêts de la France. Des presidents appelés par certains : « gouverneurs noirs » pour signifier que rien n’a changé depuis l’époque coloniale.

L’indépendance de l’Algérie : l’élément déclencheur de la francafrique

cafp

L’élément déclencheur de cette politique francafricaine va être l’indépendance de l’Algérie en 1962. Cette ancienne colonie qui a fait la richesse d’Elf, coupe tous ses liens avec la France, qui ne peut donc plus compter sur la richesse du pétrole saharien. Par conséquent, la France va rebâtir une nouvelle stratégie pour repartir à la conquête du pétrole mondiale ; celle ci va s’effectuer au Gabon qui va devenir l’axe majeur de la politique pétrolière du fait de ses nombreux gisements découverts et de sa géolocalisation stratégique.

El Jai Reda, Marc de Vergnette de Lamotte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s