La Françafrique: les différentes facettes d’un système opaque (4/6)

La chute de l’URSS associée à l’affaire ELF font entrer la francafrique dans une période d’incertitude

GERMANY-WALL-COMMUNISMDurant la période mitterandienne, et en dépit des attentes progressistes, tout cet héritage colonial a su se maintenir, néanmoins deux événements majeurs vont faire entrer la Francafrique dans une période de grande turbulence.

En premier lieu, la chute du mur de Berlin en 1989 sonne le glas du contrôle d’une partie de l’Afrique par la France. Cela marque le fait que l’occident n’a plus besoin de son gendarme français en Afrique face à un péril communiste disparu. De plus, avec la fin de la guerre froide, le camp occidental ne peut plus fermer les yeux sur les questions éthiques, de justice sociale, et de droits de l’homme.

En deuxième lieu, l’affaire Elf qui éclate en 1994 aux yeux du grand public, va révéler tout ce système opaque de la Francafrique, mais va aussi révéler à quel point le monde politique, associé au secteur industriel, a été gangréné par l’argent du pétrole.

 ELF Géant africain

La décennie des années soixante a été marquée par les indépendances des 12 colonies ouest-africaines. En 1962, l’Algérie connait à son tour l’independance. Se pose donc le problème du pétrole perdu par la France en Algérie. L’ancienne puissance tutélaire va donc puiser en « Afrique noire ». Deux hommes vont monter le système de contrôle des pays « d’Afrique noire » : Jacques Foccart et Pierre Guillaumat avec ELF qui finance les actions des services secrets en Afrique. Ce système reste en vigueur sous les Présidents Pompidou, Giscard d’Estaing et Mitterrand jusqu’à la fin des années quatre-vingt car la France a besoin du pétrole et de l’uranium « d’Afrique noire ». Désormais, cette prédation doit se faire avec de nouvelles règles.elf-oil-logo-300x180

D’autre part, l’argent du pétrole sert aussi à financer la vie politique française. Le deuxième septennat de Mitterrand en est le plus grand indicateur. C’est l’époque de l’argent roi avec Loïk Le Floch-Prigent à la tête d’ELF. La compagnie pétrolière inonde d’argent tous les secteurs et ne lésine pas sur les moyens au point d’en inquiéter le fisc et la justice, ce qui mènera au fameux procès de 1994 où ELF est épinglé et doit répondre à plusieurs chefs d’accusation tels que détournement de fonds ou corruption.

Nouveau paradigme de la Françafrique après les années 90

La chute du mur de Berlin crée un séisme en Afrique et met fin à la mission que l’occident a confié à la France à savoir « gendarme de l’Afrique ». Non seulement la France perd son titre, mais elle perd aussi par la même occasion ses avantages. Se positionnent donc de nouveaux concurrents à l’hégémonie française comme Chine et les États-Unis. Quant aux pays africains, ils rêvent d’une nouvelle indépendance, qui cette fois-ci n’est pas juste de façade. Le tournant se déroule en France lors de la conférence des Chefs d’États d’Afrique et de France à La Baule en 1990. 913378Mitterrand essaye de sauver la mise avec une ode à la démocratie africaine. Les effets de cette conférence sont immédiats dans les pays africains et inaugure l’ère des conférences nationales qui mettent en cause le parti unique et les Présidents-dictateurs soutenus par la France.

El Jai Reda/ Marc de Vergnette de Lamotte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s