La Françafrique: les différentes facettes d’un système opaque (5/6)

ELF faiseur de Président

e7fa6f3_27667-1udbaxa.qarfDepuis la perte de l’Algérie, le Gabon est la place forte de la France en Afrique. Mais Bongo est menacé par la rue et ELF est prise par une émeute. Paris envisage de lâcher son allié et de soutenir un de ses opposants. Le Président Bongo essaye de prendre la France à revers en rencontrant Roland Dumas alors ministre des affaires étrangères et menace de donner les puits de pétrole aux américains. La France réagit et mate les émeutes. Bongo reste au pouvoir et ELF réouvre ses puits. Le rapport de force est donc renversé car c’est désormais les Présidents en places et soumis à la France qui la menacent.

pascal-lissouba
Président Pascal Lissouba

Un autre cas similaire est celui du Congo Brazzaville. La situation est la même qu’au Gabon, avec comme acteur principal le Président Sassou qui est en phase de perde le pouvoir suite à la conférence nationale qu’a connu son pays. Pour les dirigeants d’ELF, il est hors de question qu’ils perdent le pouvoir car il est un grand allié de la compagnie pétrolière. Cette dernière a choisi un nouveau candidat aux élections présidentielles. Il s’agit de Pascal Lissouba, à condition que Sassou gouverne encore réellement à travers lui. Une fois élu, Lissouba rompt l’accord avec Sassou et demande de l’aide à ELF pour financer les législatives dans son pays afin qu’il puisse gouverner seul. ELF refuse de financer Lissouba qui se tourne vers les États-Unis et gagne les élections législatives. S’ouvre alors une guerre civile entre partisans de Sassou et de Lissouba. Sassou va s’appuyer sur l’Angola du Président Dos Santos qui gère aussi un pays instable. ELF aide aussi le Président Dos Santos à mater la rébellion. Dès lors, il aide Sassou à s’installer au palais présidentiel. Après ces épisodes, il y a un affaiblissement de la compagnie pétrolière surtout après l’affaire ELF en 1994.

maxresdefault
Chirac et Sassou

Ce scandale met à nu des détournements qui éclaboussent les hommes politiques. Avec 3,5 millions de franc, soit six mois de bénéfices qui ont été détournés, l’affaire prend une grande ampleur. Ce scandale met aussi à nu le fait qu’un pourcentage de baril allait directement aux dirigeants africains. Il faut liquider rapidement ELF pour les acteurs politiques, qui décident de privatiser la multinationale. Elle est absorbée par son concurrent privé Total.

Inversement du rapport de force

Après la chute du mur de Berlin et le scandale ELF, les rapports de force basculent en faveur des Présidents africains. Cette époque voit l’émergence d’une nouvelle figure de la Françafrique : l’avocat Robert Bourgi. En 1995, le Président Chirac rappelle Foccart aux affaires.

chirac
de droite à gauche: Denis Sassou Nguesso, Paul Bya, Jacques Chirac, Omar Bongo, Blaise Compaoré.

C’est un homme très âgé qui fait plusieurs voyages en Afrique au côté du Président. Une fois Foccart affaibli, il choisit comme émissaire Bourgi. Foccart meurt en 1997 et Bourgi profite de ses années d’expérience auprès de lui pour reprendre ses affaires. L’avocat devient donc conseiller de plusieurs Présidents africains tel que Gbagbo, Mobutu et Bongo. Bourgi est auprès de la présidence française, le messager des dictateurs africains et non plus comme Foccart celui qui dicte la voie aux africains. Bongo devient le leadeur de la Françafrique tant il la connait bien.

imageresize
Jacques Foccart et Jacques Chirac

Il va même jusqu’à conseiller les hommes politiques français. Quand bongo se déplaçait à Paris, les hommes politiques faisaient la queue pour le rencontrer. La France était son terrain de jeu intellectuel. Selon plusieurs témoignages, pas un ministre de la coopération ni un PDG agissant en Afrique n’est nommé sans l’accord du Président Bongo. On bascule dans une colonisation inversée à cause de la redoutable arme de Bongo : l’argent.

 

El Jai Reda/ Marc de Vergnette de Lamotte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s